• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gollum Gollum 19 août 11:44

Me vient alors cette idée : et si ce n’était pas une capacité mais l’état normal de l’être que de se trouver hors du temps ? En effet, on peut voir que l’esprit a les plus grandes peines à s’adapter au temps. Il n’y parvient que par une longue éducation et avec l’habitude.


C’est ce que disent les maîtres zen. Qui incitent à reconnaitre notre visage d’avant notre naissance, hors du temps, dans l’éternité. (Ce visage est bien évidemment sans forme, vide)


La sensation du temps qui s’écoule est une perception entropique, dégradée, donc maladive. Notre époque démente a bien évidemment inventé le temps qui s’accélère et qui manque. Nous n’avons plus le temps. Pour faire ceci ou cela... Nous sommes même dévorés par le temps. (L’espace est d’ailleurs soumis à la même entropie. Nous n’avons plus assez d’espace non plus et notamment d’espace portant à la contemplation spontanée.)


On a la même chose avec le christianisme : Avant qu’Abraham fut, Je suis.


Eckhart le confirme : L’homme intérieur ne se situe ni dans le temps ni dans l’espace, mais purement et simplement dans l’éternité.


D’où la tendance forte de tout homme, doté d’une intériorité encore d’aplomb, de rechercher et favoriser les instants hors du temps : contemplation de la nature, pratique d’un art, amour physique, ou encore pratique de la pêche au bord d’un étang calme...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès