• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Taverne Taverne 20 août 15:06

@BERNARD

Bonjour Bernard,

Le titre n’est pas racoleur, c’est exprès. Pour ce qui est de développer davantage, j’ai cité largement l’Idiot de Dostoïevski qui, il me semble exprime bien la chose.

Quand je relis cette phrase « Ces instants fugitifs où se manifeste la plus haute conscience de soi-même et par conséquent aussi la vie la plus haute, ne sont dus qu’à la maladie, à la rupture des conditions normales...", je me dis que cela explique peut-être que Nietzsche et Hölderlin se seraient laissés tomber dans la maladie dans le but de vivre ces instants. Mais là je m’avance sans preuve.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès