• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Parrhesia Parrhesia 21 août 10:11

Revenons un instant à la pratique de la véritable « Real Politik » !

 

1) Affaire de l’Ukraine

 

>>> La guerre longue de six ans dans le sud-est de ce pays reste peut-être le principal obstacle à la normalisation des relations entre la Russie et l’Union européenne <<<

 

Et pour cause !

 

 La volonté de mainmise du N.O.M. sur l’Ukraine via son bras armé les U.S.A. correspond à un double objectif :

 - L’affaiblissement, jusqu’à, si possible, la mise à genoux de la Russie

- L’affaiblissement de l’U. E., jusqu’à, si possible, sa mise à genoux, en s’obstinant à la construire sous forme d’un ensemble non viable, tant sur le plan humain, que sur le plan purement économique.

 

Conclusion : Le N.O.M. n’est certainement pas près de lâcher du lest sur ce point, en maintenant la pression sur ses partisans, dont le président français.

 

2) Intervention de m. Védrine.

 Reconnaissons d’abord à Hubert Védrine une qualité devenue rarissime : Celle de la grande compétence !

Outre la grande approbation que devrait donc recueillir sa proposition sage de rétablir de saines relations avec l’U.R.S.S., cette proposition devrait faire naître un espoir : Celui de commencer à voir se développer au sein même des gestionnaires du N.O.M. un sentiment géopolitique nouveau ; le sentiment que malgré sa toute puissance apparente actuelle, la direction occulte du N.O.M. pourrait bien finir par subir quelques cuisants revers si elle persiste dans ses outrances actuelles.

Que l’on soit ou non d’accord avec les positions de m. Védrine, il faut toujours écouter ce qu’il dit !

 

3) L’alliance de fait entre États-Unis et Grande Bretagne

Présenter cette alliance comme « nouvelle » est une erreur ayant pour conséquence d’en minorer l’importance. Par exemple, jamais l’idée du Brexit n’aurait pu faire florès à ce point en G.B. sans l’alliance anglo-saxonne et la bénédiction de son commun « management » !

 

3) L’impact d’E. Macron et de la France dans cette évolution géopolitique.

 Il est clair que le président français aurait eut hier devant W. Poutine un rôle géopolitique majeur à jouer s’il avait su précédemment conserver un minimum de neutralité constructive et équitable d’inspiration gaulliste.

Cela n’a pas été le cas et les Français eux-mêmes ont contribué à déconsidérer la France en se laissant manipuler de façon éhontée sur le plan électoral par des subversions venue d’ailleurs !

Mais ce qui c’est passé hier à Brégançon n’en reste pas moins préférable à une ridicule poursuite de la politique étrangère de la France d’il n’y a guère.

Une reconnaissance nationale et internationale pourrait encore être gagnée par une personnalité honnête, compétente et pertinemment française qui saurait manier le véritable langage de la France, au lieu du langage d’une quelconque antichambre du Bilderberg !!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès