• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


 Adibou Adibou 24 août 10:43

Messieurs les complotistes bonjour,

  • Le drapeau flotte au vent alors qu’il n’y a pas d’air. Quand les astronautes posent le drapeau des États-Unis sur la Lune, celui-ci « flotte » au vent, alors qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune.
Contre-argument : le drapeau ne flotte pas, il donne l’air de flotter en raison de son aspect plissé. Il est en fait fabriqué dans une toile renforcée de fil de fer rigide imitant l’aspect fripé d’un drapé battant dans le vent et soutenu par une potence pour le faire tenir droit7 (la partie horizontale de la potence est d’ailleurs parfaitement visible sur les photos). Il est en réalité parfaitement statique comme l’attestent les clichés pris à différents instants. Les mouvements perçus sur la vidéo sont dus aux mouvements des astronautes eux-mêmes pour enfoncer le drapeau dans le sol. L’absence d’atmosphère sur la Lune fait qu’aucune résistance n’est appliquée sur l’inertie des mouvements du drapeau, rendant exagéré chacun de ses mouvements pouvant laisser croire que le drapeau « flotte au vent » lorsque celui-ci est manipulé. Les tenants de la théorie du complot se contredisent sur le fait qu’ils affirment que les images ont été tournées sur un plateau de tournage, non en plein air. Quand personne ne touche le drapeau, il reste immobile comme le montrent les images ci-contre.
  • Le drapeau n’a aucune ombre.
Le drapeau a une ombre bien visible. En revanche, la lumière rasante du soleil, combinée à la rugosité du sol, ne permet pas d’en apercevoir la totalité. Une partie est visible à côté du pied du drapeau, une autre partie est visible, très fine, au-dessus des ombres projetées des deux jambes. On peut remarquer que l’on aperçoit uniquement l’ombre des jambes, pas du corps. Ou bien encore que l’ombre devant le pied gauche de l’astronaute correspond à une empreinte de pas, ce qui permet d’apprécier le degré d’inclinaison de la lumière rasante.
  • Les réticules de cadrage apparaissent curieusement masqués. Les appareils photo emportés par les astronautes comportaient un système de marquage sous forme de petites croix ; or, sur certaines photos, ces croix seraient « cachées » par les éléments d’avant-plan, ce qui tend à prouver que ces éléments ont été ajoutés ultérieurement à la prise de la photo par le biais d’un photomontage.
Les croix ne sont pas masquées par les éléments du décor mais simplement « brûlées » par les éléments d’image de couleur blanche. Les zones blanches de la pellicule sont celles éclairées par la lumière, qui aurait tendance à se diffuser dans la couche sensible du film, provoquant cet effet de débordement du blanc.
  • Les astronautes et les objets sont visibles même dans l’ombre. Sur la Lune, en l’absence d’atmosphère pour diffuser la lumière solaire, la seule source de lumière est le Soleil. Or un certain nombre de photos montrent des objets dans l’ombre qui sont visibles comme s’il y avait une ou plusieurs autres sources importantes de lumière. De même, sur certaines photos, les astronautes sont dans l’ombre du module lunaire, et pourtant, ils sont toujours visibles. Ils devraient être drapés d’obscurité.
Il existe en fait de nombreuses sources secondaires de lumière, comme les parties métalliques et blanches du module ou les combinaisons spatiales portées par les astronautes. Tous ces objets font office de réflecteurs et renvoient la lumière du soleil dans toutes les directions. De plus, le sol lunaire constitue aussi une source secondaire de lumière. En effet, sa luminescence est d’environ 1 000 000 lx, ce qui est largement suffisant pour déboucher n’importe quelle ombre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès