• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric F Eric F 3 septembre 2019 22:47

@Laurent CRIADO
« Dans le cas de l’habitat participatif, la cohésion du groupe est très
développée et le risque de conflit est marginal. »

Quand on voit qu’un couple sur 2 se sépare, il est illusoire de considérer que le risque de conflit entre plusieurs familles d’une communauté sera marginal. Mais il y a aussi autre chose, la vie professionnelle ou des raisons diverses amèneront forcément des participants à devoir quitter le domaine, et à ce moment là une personne « de l’extérieur » devra s’incorporer au groupe, sans avoir été parmi les concepteurs initiaux, et devra accepter les contraintes communes, et s’intégrer. 

Si c’est si aussi développé dans certains pays que vous citez, c’est peut être une forme assez différente, car on imagine pas que 80% des habitants d’une ville aient participé à la conception d’un habitat en partie collectif, ce peut donc être des formes de lotissements ou copro.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès