• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric Havas Eric Havas 9 septembre 20:36

Heureusement qu’il y a des auteurs d’ Aroga-Vox qui pontifient précieusement en régurgitant leurs dernières lectures (un peu comme dans Will Hunting, le passage du bistro de la fac où Matt Damon se fout de la gueule de l’étudiant crâneur...), ça permet d’exulter à mon tour sur l’Interbenet

Nietzsche le gourou libéral (c’est pour ça que la crétinerie gauchiste est nietzschéenne... un rebelle nietzschéen de gauche ça porte juste des jeans vintage où ça achète la Prius à 30k€, où ça se branle des heures la nuit debout entre 2 Boboeing) a écrit cet aphorisme, ApZ :

« Ils troublent leurs eaux pour les faire paraître profondes » 

Ils parle des « mains sales » des déconstructeurs sodomites de 68, Derrida en plus avait trafiqué de la drogue, il fut absous par Mitterrand le socialo, qui n’osent montrer leur « monisme du désir » (au delà de la branlette il n’est rien), au contraire de N qui le revendique.

Mais d’une manière plus générale, l’erreur de tous ces gochos où de l’ED, est de ne pas comprendre qu’Aristote sans Homère et réciproquement, ce n’est rien, le mythe mobilise les masses qui méprisent les « sachants »,mais le pathos sans le logos va dans le mur car il est méprisé par l’intelligentsia en place. Ainsi Lénine sût rallier l’élite nationaliste de l’armée russe en 17, et les paysans aussi.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès