• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gollum Gollum 11 septembre 09:24

@Marzhin Tavernier

Ce qui n’ôte rien à cette puérilité de syncrétiser toutes les cultures du monde, ce qui est méthodologiquement nul.

Sauf qu’il n’y a nul syncrétisme chez Guénon, voilà le hic.

Il a d’ailleurs maintes fois répondu tout au long de ses ouvrages de cette accusation de syncrétisme qui venait principalement de ses adversaires catholiques. On peut donc vous renvoyer à ces lignes si vous vous en rappelez quelque peu.

Le seul point commun est la Tradition primordlale qui désigne par là rien d’autre que l’accès à la Vérité ultime. Elle n’a donc pas de forme, à ce niveau, et pas d’expression concrète. Les expressions concrètes viennent de chaque aire culturelle et elles sont différentes, cela va de soi.

Donc très mauvaise compréhension de votre part.

Vous critiquez sa méthodologie. Oui mais voilà Guénon a fortement inspiré Eliade universitaire mondialement reconnu des univers religieux. Qui n’a jamais critiqué Guénon et en a même plutôt fait l’éloge, certes discrètement à cause du rejet de Guénon de la part de l’intelligentsia moderne (et pour cause) mais le fait est néanmoins avéré..

Vous écrivez aussi : Au final, ce sont les distinctions culturelles qui y perdent. Cette perte n’est que propice au mondialisme contemporain, savoir : la grande partouze universaliste

Quel contresens ! Il n’y a rien de tel chez Guénon mais exactement l’inverse, la reconnaissance des particularités traditionnelles (certes qui vont toutes dans la même direction mais avec leurs spécificités propres) contre le rouleau compresseur de la modernité.

Au point que les analyses de Guénon n’ont pas pris une ride alors que l’homme est décédé en 1951 ! D’ailleurs ses ouvrages sont régulièrement réédités ce qui montre qu’il y a des amateurs.

Quant à ses idées forces, inexistantes selon vous (fou rire), on peut citer l’idée du matérialisme croissant de nos sociétés lié à une entropie psychique et cyclique, des analyses sur la mentalité de l’homme moderne toujours très actuelles, du symbolisme de haut niveau (un vrai tour de force que ces acquis de connaissance, surtout à l’époque)..

Le seul raté de Guénon est la sous-estimation de la réussite totale de la civilisation destructrice moderne puisque même l’Orient s’est totalement occidentalisé, idée que Guénon ne rejetait pas mais qu’il se refusait à envisager.

Une naïveté de Guénon c’est d’avoir pensé pouvoir réformer le catholicisme de l’intérieur.. Perso, je suis beaucoup plus sévère que Guénon sur ce catholicisme (y compris les autres formes de christianisme), il faut reconnaitre qu’il a plutôt eu de la mansuétude qui, moi, ne me sied guère..

Quant à l’idée d’une catastrophe finale remettant les pendules à l’heure, si elle pouvait faire sourire en 1951, elle ne fait plus sourire personne à part ceux qui sont dans le déni total.

Bon, voilà ce qu’on peut dire dans un premier jet.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès