• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Roubachoff 10 septembre 01:35

Quand un premier ministre nommé de façon légitime affronte un parlement tout aussi légitime (si on oublie quelques défections dans son propre partie), il n’y a qu’une solution : retourner devant le peuple. A-t-on traité de Gaulle de dictateur parce qu’il a dissout l’assemblée en 1968 ? Et Chirac en 1997  en étant assez couillon pour perdre. Le parlement anglais, tel qu’il est aujourd’hui, conduit le pays à sa perte. Après avoir refusé tous les accords proposés à Mme May, il promulgue une loi interdisant une sortie sans accord. Ensuite, il lui suffira de refuser tout accord pour qu’on en soit au même point dans vingt ans...

Quand je lis un article comme celui-là, je me demande toujours à quoi il est censé servir. Les Français n’étant pas en mesure de voter là-bas, quel est le but de cette bouillie européiste ? Se rassurer entre partisans de l’UE effarés par ce qui se passe en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne ? Effrayer d’éventuels opposants ? Quoi qu’il en soit, si j’étais Britannique, lire une telle daube m’inciterait à voter deux fois plutôt qu’une pour le Brexit. 

Un dernier point : même si le « danger » semble écarté en Italie, il y aura tôt ou tard des élections... Remarque similaire pour la Grande-Bretagne. Quant à l’Allemagne, avec le suicide du SPD, elle se prépare un bel avenir dans les bras d’une coalition CDU-AfD. Que ça nous plaise ou non ne changera rien à l’affaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès