• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


sylvie 11 septembre 17:08

@alexis42
à cette époque il y avait des boucheries partout et des éleveurs locaux, les transactions se faisaient parfois au black, le boucher abattait la bête dans sa cours et la vendait quelques jours après. On disposait de viande mais ce qu’il y avait, il fallait parfois réserver son morceau. Mon village de 1000 habitants comptait 3 boucheries et 4 boulangeries ( et 12 cafés...) aujourd’hui il ne reste presque rien de cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès