• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 15 septembre 14:23

Martin de Wallon, vous occultez l’essentiel de l’affaire ... Volontairement ?

Le Figaro du 12 septembre en reprend le détail

...

Révélée en mai 2017 par Le Canard enchaîné, l’affaire porte sur un bien immobilier acquis par sa compagne, l’avocate Sandrine Doucen et loué aux Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand était alors le directeur général (1998-2012). Les faits visés remontent à 2011. À l’époque, les Mutuelles de Bretagne cherchaient à louer des locaux pour installer un centre de soins à Brest et avaient choisi parmi trois offres la proposition d’une société civile immobilière (SCI) appartenant à 99% à Sandrine Doucen, avec laquelle il n’est ni marié ni pacsé.La société en question aurait toutefois été montée dans l’urgence, pour l’occasion. D’après Le Parisien , Richard Ferrand s’est lui-même occupé quelque mois plus tôt de l’achat des locaux sis au 2, rue George-Sand dans le centre de la ville. Il a notamment signé en décembre 2010 une promesse de vente qui, selon l’avocat à l’origine de l’opération immobilière, était conditionnée à la conclusion d’un bail commercial entre une SCI, devant se substituer à lui, et les Mutuelles de Bretagne.

Ce bien acquis pour un prix de 375.000 euros a été financé par les loyers versés par l’organisme. Or, à croire l’hebdomadaire satirique, la promesse de location avait également permis à l’acheteuse d’obtenir un prêt bancaire équivalent à la totalité du prix de ces locaux « en mauvais état ». Outre une rénovation complète des locaux par la mutuelle pour 184.000 euros, la valeur des parts de la SCI avait été « multipliée par 3000 en six ans », toujours selon Le Canard.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/mutuelles-de-bretagne-qu-est-il-reproche-a-richard-ferrand-20190911

... Enrichissement privé au détriment des mutualistes, ça vaut pire que l’élu qui s’achète une permanence avec ses indemnités en disant qu’il n’y a pas de loi qui leur interdise. Bien sûr la loi c’est eux qui la font. Pas illégal mais parfaitement immoral.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès