• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hamed 23 septembre 2019 10:20

@popov

Bonjour,

Une question pertinente que vous posez. "Avec dans le titre une expression telle que « adaptabilité herméneutique », je me demande à quel public votre article s’adresse."

Je vous répondrais par un passage de la lettre d’Emmanuel Macron adressée au peuple français, sur le grand débat, le 13 janvier 2019.

"Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la Nation française. Comment ne pas éprouver la fierté d’être Français ?" On étend cette affirmation au monde. Et on écrit : "Chaque nation partage le destin des autres et chacune est appelée à décider du destin de tous : c’est tout cela la fierté et surtout le sens de l’humanité".

Un autre exemple de ce partage du destin du monde et que j’aurais à expliquer prochainement, l’avènement d’Israël et juste avant les monarchies arabes dont l’Arabie saoudite et les guerres qui s’en sont suivi entre le monde arabe dans sa globalité et Israël ont été des événements pensés par l’Histoire parce qu’ils devaient faire progresser l’humanité. Et même « sauvé » l’humanité d’une débâcle économique mondiale et même du danger d’une possible Troisième Guerre mondiale.

Évidemment, vous ne pouvez pas comprendre parce que vous n’avez pas les éléments herméneutiques qui l’affirment, mais il demeure que, sans eux, sans cette partie du monde, l’humanité ne pouvait pas progresser. Et c’est ce que dit dans un sens, le président français, sauf qu’il le limite à la France, alors qu’en réalité, le destin des uns et des autres est un « principe universel ». L’humanité est un « tout » et tout ce que fait le plus petit microcosme humain influe d’une manière ou autre sur le macrocosme qu’est l’humanité. Et même on comprend dans cette ligne de sens pourquoi, par exemple, la crise israélo-palestinienne ne trouve pas encore solution parce que c’est encore trop tôt vu l’évolution du monde. Et pas seulement ce problème, et d’autres problèmes tout aussi complexes parce que le temps n’est pas encore serein, ou plus simplement l’adaptabilité herméneutique dans ce stade de l’histoire ne s’est pas réalisée ou plutôt en cours de réalisation.

J’espère que j’ai répondu à votre interrogation, et que, « ce que j’écris s’adresse à toute l’humanité, à tous les hommes de bon sens et qui réfléchissent ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès