• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hamed 23 septembre 2019 12:50

@covadonga*722

Bonjour covadonga,

Excellente réponse. Je vais vous répondre par une métaphore-image. Supposez que l’Occident est constitué de deux covadongas. Un qui gouverne l’Europe et l’autre qui gouverne les États-Unis. Et donc ces deux personnages gouvernent deux peuples très avancés sur tous les plans économiquement politiquement, militairement, enfin dans tous les domaines. Et le temps passe, puis surgit un phénomène.

Arrive un concurrent très sérieux, très fort lui aussi surtout économiquement, et pose problème aux deux convagondans surtout sur le plan économique. Et passe le temps et la situation devient plus difficile entre les deux parties, les plus importantes du monde.

Les deux convagondas ont des difficultés avec le chômage montant, et puis le concurrent on s’en doute bien qui s’est, c’est l’Asie, avec la Chine en tête.

Que vont faire les deux covagondas face au péril de l’Asie qui compte près de 4 milliards d’êtres humains et très productifs alors que l’Europe et les États-Unis comptent environ 1 milliard d’êtres humains qui globalement ne sont pas compétitifs par rapport aux 4 de l’Asie.

Il y a une solution pour les deux convagondas, ce sont leurs banques centrales qui émettent les principales monnaies internationales qui sont essentiellement le dollar et l’euro, ces deux monnaies comptent pour 80 à 85 % dans les échanges mondiaux. Par conséquent, pour maintenir la paix sociale en Europe et au Etats-Unis, tout en menant une légère austérité, ils finance par la dépense publique tout ce qui est nécessaire pour leurs populations et en même leurs déficits commerciaux extérieurs, ce qui veut dire qu’ils importent plus qu’ils n’exportent. Et ce financement en dollars et en euros part aussi vers le reste du monde. Donc les deux covagondas arrivent à équilibrer leurs économies. Puisque ce qu’ils n’arrivent pas à produire pour équilibrer, ils l’équilibrent par la création monétaire. Et le reste du monde ne pose pas problème. Et la crise économique n’apparaît pas fortement en Europe et aux Etats-Unis, rt si elle apparaît, elle est vite dépassée par la création monétaire. Rt c’est ce que font les deux Banques centrale, américaine (Fed) et européenne (BCE) avec les quantitative easing (QE), depuis 2008.

Et passe le temps, la Chine a déjà internationalisé son yuan. Et sur les 7,5 milliards d’êtres humains que compte l’humanité, 6,5 milliards commencent à utiliser cette monnaie et même l’Europe et les États-Unis. 

Passent le temps encore, l’Inde, la Russie utilisent leurs monnaies, et le processus se généralisent. Que va-t-il se passer en Europe et aux Etats-Unis ? Les deux covagondras n’auront plus de pouvoir monétaire, puisque le dollar et l’euro n’interviendra que dans la part des marchés américains et européens avec le reste du monde, dans le sens du « 

donnant-donnant »

. Je te vends tu m’achètes exactement avec seulement ce qui est nécessaire de ce que peut ta monnaie, de même pour les autres pays du reste du monde.

Que va-il se passer pour les deux covagondas ? Fini les banques centrales des USA et Europe de répercuter les déficits sur les 6 ou 7 milliards d’êtres humains de la planète. En 2030, 2040, la Terre sera peuplé de plus de 8 milliards d’êtres humains.

Le seul moyen pour les deux convagondas sera d’augmenter les impôts, de diminuer les dépenses publiques, et d’une mabière drastique, le niveau de vie européen et américain va fortement diminuer. Les peuples d’Europe commenceront à rechigner, les « 

gilets jaunes »

 apparaîtront massivement, et le Hirak algérien pacifique va leur tracé la voie puisqu’il aura été un mouvement précurseur à l’humanité entière.

Et donc un Hirak européen et américain populaire général émergera, bouleversera entièrement l’équilibre politique, économique, social, citoyen, etc.  et exigera qu’ils « 

dégagent tous »

, c’est-à-dire les politiques de l’ancien système, les multimilliardaires et milliardaires, et remettra en ordre dans le sens qu’il réorganisera la structure de la nation américaine et européenne dans sa globalité en phase avec la nouvelle configuration mondiale. Et les deux convagondas ne pourront que s’exécuter devant la pression des peuples.

Reste votre question : « votre «  révolution » semble avoir identifiés les gras profiteurs galonnés mais puis que vous comparez avec 1789/1793 y a t il un « sabre » qui traîne dans les couloirs de vos espoirs démocratiques ? »

Ce sera comme en 1789 qui a donné la Terreur, et Napoléon. Le sabre n’a pas été Napoléon, le vrai sabre a été le peuple, sans le peuple, Napoléon n’aurait pas existé.

De même, en Europe et aux États-Unis, le vrai sabre n’est pas celui qui prendra le pouvoir ensuite et changera la structure, mais les peuples tout entiers des États-Unis et d’Europe qui le seront parce qu’ils se sont trouvés eu égard aux changements de l’histoire, poussés à prendre leurs destins en main.

J’espère vous avoir répondu par cette image précurseure, annonciatrice d’une ordre du monde probablement tumultueux pour les puissances. Une nouvelle décolonisation sur un autre plan ????


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès