• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric F Eric F 6 octobre 15:22

@CN46400
« il fallait que... » il est facile d’apporter des interprétations a postériori après que les faits se soient déroulés, la difficulté est de se reporter à la perception de l’époque. Si Staline était persuadé qu’Hitler n’attaquerait pas l’URSS en 41, les franco-britanniques avaient encore moins la connaissance de ses plans en 38.

L’URSS ayant été à la pointe du discours anti-nazi, il y a en tout cas une chose que jamais les observateurs de l’époque auraient imaginé, c’est l’éventualité d’un traité germano-soviétique (en effet, il était désigné côté allemand sous le terme de « Vertrag » plutôt que « Pakt » qui désigne plus spécifiquement les clauses de non-agression, mais ça allait au delà dans le protocole secret). Par ailleurs, on oublie souvent qu’après la défaite de la Pologne, il y a eu un « traité d’amitié et de coopération » germano-soviétique en septembre 39.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès