• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


seul le contenu compte... seul le contenu compte... 8 octobre 16:43

Méfie-toi de ce que tu peux lire.

Tout d’abord, il s’était converti depuis 10 ans.

Alors je sais bien que les ’ journalistes ’ ont une ’ fâcheuse ’ tendance à se ’ tromper ’ ( pour ne jamais s’excuser de l’avoir fait, ni même le reconnaître... ).

Ainsi ta source semble avoir repris une info exprimée au conditionnel par toutes les chiennes de désinfo en continu avides de superlatifs tendant à faire ressentir des « émotions » à leurs téléspectateurs, et qui le font dans l’unique but de percer la résilience toujours plus fortes des cerveaux de leurs téléspectateurs, juste avant de leur diffuser des pubs ( voire de la propagande d’état pour un certaine chienne d désinfo inféodée au ministère de la Kulture... ).

Ces chèvres ( les ’ présentateurs ’ de chienne de désinfo en continu... ) font du feuilletonage d’info, histoire de tenter de conserver les téléspectateurs sur leur chaîne.

Ensuite il était à la préfecture depuis 16 ans.

Il n’a donc pas été « infiltré », comme certaines petites souillures de bidet peuvent tenter de l’insinuer ( politicards populistes, ’ chroNIQUEURS ’ et autres journalopes à tendance facho... )

Il s’est certainement radicalisé, et si sa compagne a été libérée à l’issue de 96h de GàV, il y a fort peu de ’ chance ’ qu’ils aient trouvé quoi que ce soit à lui reprocher, et ça aussi, si tu cherches un peu dans les meRdias, tu trouveras tout et rien quant à son éventuelle implication.

Maintenant, une ’ précision ’...

Il ne travaillait pas à la DGSE ( ou sont équivalent réformé... )

Il ne travaillait pas pas dans le renseignement.

C’était un tech de maintenance info...

Le genre d’emploi dans lequel les intervenants n’ont aucun accès aux données.

Ils sont là pour s’occuper des majs softwares, des migrations lorsque nécessaire, du support utilisateur lorsque panne, mais en aucun cas ils n’ont accès aux dossiers.

Quant aux sous-merdes qui serinent qu’il était accrédité « secret défense », c’est le cas pour tout fonctionnaire travaillant dans un service de renseignement, même celui de la préfecture de Paris...

  

La question est :

 

Comment un fonctionnaire signalé à plusieurs reprises pour sa radicalisation n’a pas été écarté de tout contact avec ses collègues.

  

Tout le reste est de la merde meRdiacratique tentant de cacher les manquements structurels.

 

Aux habituels abrutis : il est inutile de radoter vos stupidités crasses...

Commencez par vous trouver un cerveau, et ce n’est en aucune manière de la morgue, ce n’est malheureusement qu’un triste constat.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès