• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric Havas Eric Havas 9 octobre 21:08

@un des P’tite goutte
 
Transcendance où immanence, dieu dans l’âme où dieu dans le gène, le résultat (onto) logique est le même. De plus Marx est un matérialiste en peau de lapin, sa thèse sur les atomistes grecques qui croyaient au clinamen comme preuve d’un libre-arbitre humain, au contraire des Lumières qui voyait l’homme-machine de La Mettrie, Jacques le fataliste de Diderot comme déterminé sans dieu.
Le déterminisme donne la morale utilitariste libérale, basée sur l’optimisation de la société, un relativisme sociale, le marxisme se base sur une morale ontologique, donc métaphysique, basée sur l’ « essence » l’homme qui ne se nourrit pas que de pain, vit grégaire par instinct, sans classe de nature etc.
Le libéralisme progressisme est un modernisme pragmatique neutre éthiquement et moralement (l’Empire du moindre mal dit Michéa), le marxisme un archéo-futurisme de l’homme nouveau qui sort de sa réification dans la marchandise par la volonté, une éthique du KGB, une morale du « travail qui rend libre » fin de la propriété, et « à la fin la ménagère peut diriger l’état », car il n’y a plus d’état tout le monde il est le « total intellect ». Une eschatologie et une parousie. Qui foirent...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès