• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Oscar Ollo Oscar Ollo 9 octobre 11:51

Petit souvenir de lycée :

J’ai retrouvé le temps perdu que Proust cherchait désespérément.  S’il avait utilisé son temps pour profiter de la vie au grand air au lieu de le perdre en s’infligeant le pensum qu’il a très judicieusement intitulé « à la recherche du temps perdu », il aurait sans doute été en meilleure santé (1).

Pour en venir à l’œuvre elle-même, il s’agit d’un exercice de style étalé en couche épaisse et indigeste sur des milliers de pages. J’ai abandonné à la page 140 : quand on termine le passage de la madeleine, on se dit qu’on ne ratera plus rien sur le reste du pavé.  C’est l’effet papier peint dont souffrent beaucoup d’œuvres classiques : quand on a déroulé un lé, pas besoin d’examiner tous les rouleaux, on sait quels motifs et quelles couleurs on va y trouver.  Il peut juste y avoir quelques variations dues à des bains différents mais aucune surprise digne de ce nom n’est à attendre. A propos de madeleine, Proust m’a ramené au temps des visites que nous rendions occasionnellement à la cousine Marguerite. Un moment obligé de ces visites était l’interminable visionnage des innombrables diapositives de vacances de notre globe-trotteuse de parente. Certains trouvaient cela génial (des initiés sans doute mais plus généralement son mari et son fils), mais les autres réprimaient difficilement un bâillement devant la description de clichés par lesquels ils avaient le plus grand mal à se sentir concernés. Bref, Marcel qui raconte sa no-life en long et en large jusqu’à plus soif dans un style probablement recherché mais surtout soporifique, je me demande qui peut supporter à part lui-même, ceux qui s’y trouvent décrits et quelques rares masochistes qui vont jusqu’à prétendre y trouver du plaisir. On a les perversions qu’on peut ! 


(1) A l’attention des cuistres qui ne connaissent que le premier degré : je sais parfaitement que le temps dont il est question ici n’est pas celui qui s’écoule mais une époque révolue. Cela rend cependant l’explication beaucoup moins amusante.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès