• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 16 octobre 12:14

J’avais été invité au MGIMO, ( une sorte d’IEP ENA russe) il y a 15 20 ans, sur le thème, « pourquoi les médias occidentaux ne nous aiment pas ». A l’époque, les amours et désamours en question étaient largement dû au passé soviétique. Nos médias étaient et restent « progressistes ». Il ne pouvaient pardonner à l’Urss de les avoir trahi.

D’avoit déconsidéré le socialisme.

Paradoxalement, cela reste vrai aujourd’hui.

L’organisation russe est restée assez « socialiste réelle », en ce qu’elle est marquée par un interventionisme d’Etat tres tres fort, un Etat omnipresent et autoritaire. Nos lilis et bobos sont pour beaucoup d’impôts et le laisser faire laissser passer. En Russie le politique controle l’etat. La reforme administrative russe fait rever.... pour une démarche, si on attend plus d’ un quart d’heure on offre le café. Je n’ais jamais réussi à avoir le café gratos. En France, toutes les réformes adminkstratives s’enlisent. L’administration attebd le Ministre suivant à coup de force d’inertie agissante. Les administrations dominent le politique a tous les niveaux, à commencer par le personnel. Les elus sont souvent des fonctionnaires. En revanche, sur le plan du « socialisme formel », c’est à dire le « sociétalisme », tous ce qui reste du social à gauche avec les impôts et le racket sur la société, La Russie refuse de s’incliner devant les dictats occidentaux, parce que le pouvoir cherche l’approbation du peuple, justement et notamment, dans ces domaines qui ne lui coute pas cher. Comme chez nous, la population est largement hostile aux lubies du genre interdire de dire mesdames messieurs sur Air Canada, pour ne pas faire souffrir le 1 transgenre sur 23 airbus A320 (il y aurait 4000 transgenres en France et un airbus contient 186 passagers).

Il n’est pas exclu qu’il subsiste aux Etats Unis, quelques vieux militaires grincheux conservateurs et républicains resté à la guerre froide. Mais ils n’ont pas plus accés aux médias que les autres réacs.

Les délires anti russes des médias progressistes sont, pour moi, toujours lié au fait que l’existence de ce pays apporte un démentit à leurs certitudes.

Il faut dire aussi que les anti russes partagent en géneral avec les pro russes, une méconnaissance assez exceptionelle de la Russie réelle.....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès