• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


malik 23 octobre 22:11

«  Nous comprenons de ce verset que Dieu laisse à la femme la liberté de faire apparaître ce qui fait partie de sa personnalité « ce qui émerge » (dont évidemment le visage et les cheveux), en évitant seulement l’exhibition provocante. Nous sommes loin des interprétations orthodoxes des salafistes. Il n’y ait nullement question de voiler la tête, il n’y a aucune allusion aux cheveux. »


il faut parfois maîtriser la langue arabe pour comprendre le sens de certain mot.Dans ce verset(s24v31, Dieu commande aux femmes de rabattre leur voile « khimar » sur leur poitrine. Le « khimar » de la femme signifiant dans la langue des Arabes ce qui couvre sa tête. L’érudit al-Fayyumi dit dans « al-misbah al-mounir » : « al-khimar » est un vêtement qu’utilise la femme pour couvrir sa tête. Le pluriel est : khoumour ». Le terme « jouyoub » étant le pluriel de « jayb » qui correspond à la poitrine. Le verset exprime donc sa visée d’une manière la plus explicite car l’expression « rabattre le voile (qui couvre la tête) « khimar » sur la poitrine » implique le fait de couvrir les cheveux, le cou et la partie supérieure de la poitrine « nahr ». Et le fait de dire de le rabattre sur la poitrine au lieu de le rabattre sur le visage implique en même temps le dévoilement du visage.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès