• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Attila Attila 28 octobre 2019 07:22

@Attila
Concernant les drapeaux bleu-blanc-rouges des premières manifestations :
 il y a deux conceptions de la nation portées par deux idéologies différentes. Faisant l’amalgame entre ces deux conceptions contradictoires de la nation le trotskisme affirme que la nation est « fasciste ». :
Nation ethnique et nation civique.
Nation ethnique.
Pour cette idéologie, la nation ne serait qu’une communauté de culture, de langue, et d’histoire. Cette vision réductrice est non envisageable en Europe tant les cultures, les langues et l’histoire sont imbriquées, elle signifierait qu’il n’existerait pas de nation française. Il conviendrait alors de découper notre pays en pseudo ethnies divers et variées. C’était à la fois le projet nazi et un projet porté par les écologistes et dénoncé par Pierre Hillard.
Nation civique.
L’idéologie française avait déjà défini une conception civique de la nation dés 1789. Pour les français une nation est composée de citoyens habitant à l’intérieur de frontières mutuellement reconnues par ses voisins et soumis à un corpus de lois communes. On comprend que cette conception de la nation légale, reprise aujourd’hui officiellement par toutes les nations et la charte de l’ONU pose un grave problème à l’impérialisme.
.
Une conjonction idéologique naturelle entre la Gauche « trotskisée » et une idéologie promue par l’oligarchie financière.

.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès