• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 8 novembre 14:32

@Fergus
L’histoire n’est pas là pour alimenter les plaintes victimaires, comme elle dessert un peu trop souvent pas les temps qui courent à reculons.
Elle est comme une histoire familiale utile pour savoir d’où en vient, et décoder les comportements pathologiques, basés sur le trauma, la répétition, l’interrogation, la soumission à des lois étranges.
Ainsi on ne peut comprendre le découpage de la bretagne, qu’en connaissant la volonté jacobine de la France, un pays qui mériterait quelques séances chez l’analyste lui aussi. 
Plus d’un a fait le parallèle entre Bécassine et le nègre de Banania. A raison. Le Breton fut soumis à un travail de colonisation et d’oppression de sa culture, où la honte de l’identité était le corollaire, comme chez tous les indigènes opprimés. C’est pas pour autant qu’on va entretenir une mémoire sélective et orientée. Et remettre en question le fait d’être français. Je pense que les différences peuvent s’incarner dans un grand ensemble, qui s’enrichit à mesure qu’il n’est pas un rouleau compresseur. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès