• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 4 novembre 2019 18:33

non, l"immigration n’est pas un phénomène naturel. Cela a été pendant longtemps une réaction à la crise, à la misère. Ce n’est pas pour rien que les états unis ne sont battis sur les vagues de désespérés d’europe, les irlandais par exemple lors de la grande crise du 19 siècle. Les migrants sont la plupart du temps bien reçus quand le phénomène ne déstabilise pas l’emploi, voir la culture. L’immigration se passe bien en cas de prospérité économique, et que les migrants s’engagent dans une sorte de contrat tacite : Apprendre la langue, accepter les lois du pays, et se fondre dans la culture du pays. Actuellement, des choses si basiques sont loin d’être admises par certains, outre le fait qu’ils arrivent dans des pays en crise économique et qu’ils ne sont pas attendus, mais imposés. Le Brexit en Angleterre, est le produit en grande partie de la réaction des indigènes croyant s’opposer à une migration qui a favorisé le plongement des bas salaires. C’est vrai que la globalisation joue avec cynisme de la liberté des peuples, pour mieux les oppresser, et les mettre en concurrence sauvage. Le capitalisme a écrasé des économies locales, et a fait miroiter par les smarphones, l’image d’un occident riche, libre, un miroir aux alouettes, provoquant des exodes massifs vers le pays de cocagne. Car les migrants ne font pas souvent partie des moins riches, mais des plus frustrés, voulant s’intégrer au moule dominant de réussite sociale, à l’occidental. Le mieux bien sûr pour migrer c’est de prendre le statut de réfugié politique, la seule ouverture possible maintenant. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès