• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 7 novembre 11:07

Dans ce domaine, Tigrane Yégavian pointe du doigt la responsabilité morale accablante des puissances occidentales dont les intérêts ont dicté la conduite laissant de côté – souvent entre les mains de leurs bourreaux - ceux qu’elles prétendaient protéger.

Pour les citer, l’Angleterre, la France et la Russie tsariste qui dans leur projet de démantèlement de l’empire ottoman ont manipulé quelques minorités, les arméniens principalement comme ennemi intérieur qu’ils ont armé comme aujourd’hui en Syrie les mêmes puissances (et d’autres) hormis la Russie ont armé des factions sunnites salafistes, quelques opposants et des mercenaires étrangers pour essayer de renverser le régime syrien et se donner les moyens de redessiner les frontières du Moyen-Orient en se réappropriant ses ressources.

Une fois l’objectif politique de ces puissances occidentales atteint, la question arménienne était abandonnée à son propre sort, de la même façon que les Kurdes [quelques factions syriennes dissidentes du YPG ralliés au Kurdistan irakien du clan Barzani allié d’Israël] sont lâchés aujourd’hui... puisque le régime syrien est toujours debout et résiste plus que jamais.

Les Arméniens n’ont pas subi des représailles et des persécutions des turcs pour la raison qu’ils étaient chrétiens, mais parce que dès 1890 ils étaient devenus des nationalistes aux intentions séparatistes, qu’ils étaient rentrés dans la lutte armée et qu’ils menaient une guérilla larvée sans merci contre le sultan dans leur combat indépendantiste.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès