• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Spartacus Spartacus 8 novembre 11:14

@Le421
C’est inexact comme analyse, car l’un ne remplace pas l’autre, mais c’est une diversification et les 2 ne sont pas incompatibles. Et pas « subventionnés pareillement ».

Une ferme de 1000 vaches permet des emplois stables ou les gens se font moins chier.
Nombreux salariés rémunérés, avec congés et droits sociaux classiques, et un statut d’employé au revenus assurés horaires fixes à la CPAM, bien plus favorable au bien être des gens que agriculteur bio à la MSA, dans un monde de fonctionnaires qui accablent les indépendants de normes et contraintes liberticides et qui prettend en savoir plus sur l’agriculture que l’agriculteur lui-même.

Ces concentrations, permettent de nourrir une grande masse de population avec des prix bas et contribue à faire gagner du pouvoir d’achat qui n’ont pas le pouvoir d’achat du bobo fonctionnaire des villes.

Le bio est un autre marché, destiné à une autre clientèle (bobos des villes), et c’est tout aussi bien si les agriculteurs peuvent en vivre.
Mais l’indépendance est se faire chier bien plus et bien plus contraignant. 

Mais gagner plus est normal puisqu’il y a le risque et le travail. Mais est ce vrai ?
L’arbre de quelques exemples cache la foret des subventions au bio.
https://www.nouvelobs.com/societe/20170804.OBS2978/agriculture-bio-trois-ans-apres-avoir-repris-la-ferme-je-ne-me-verse-pas-de-salaire.html

Le biais est que les gauchistes aiment les images d’Épinal traditionnelles et naïves, qui montrent que le bon côté des choses

du travailleur local et aiment que ce qui est « petit » et sont en aversion des grosses entreprises.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès