• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JMBerniolles 11 novembre 2019 13:28

Sur ce genre d’article totalement idéologique, alors que le sujet du nucléaire est avant tout scientifique, technique et technologique, nous avons droit au catalogue complet des idées reçues, non digérées, quelquefois non comprises même, par les commentateurs habituels.

Le fait de rapporter la production d’électricité d’origine nucléaire à la consommation mondiale d’énergie est un non sens par exemple…. L’utilisation pacifique du nucléaire est très récente. Surtout si l’on considère qu’il faut des dizaines d’années pour développer ce que l’on appelle une filière nucléaire pour les réacteurs électrogènes. Par exemple les réacteurs à sels fondus. Et puis il y a une majorité de pays pour lesquels les chaudières à gaz sont mieux adaptées parce que pour l’instant on ne peut, et il n’est pas souhaitable, faire du nucléaire partout.

Dans notre pays on voit bien que si l’on n’était en grosse phase de récession au niveau de la production, notre part de consommation électrique augmenterait, d’autant plus avec des absurdités, pour l’instant, comme la voiture électrique.

Le bon en terme d’énergie que fait franchir le nucléaire est caractérisé par les données suivantes :

It must be reminded of a main feature that grants the nuclear energy a decisive advantage over classical means of energy production. The fission of an heavy atom like U235 or Pu239 generates an energy of 200 Mev, whereas an atom or a molecule of a fuel element in a burning process, or an hydrogen molecule in an electrolytic reaction.. yields only few ev. It is an energy efficiency ratio of about one hundred million.


(je tire cela d’un article que j’ai écris sur les SMRs , small modular reactors-)

La fission d’un atome lourd génère donc de l’ordre de 100 millions fois plus d’énergie que ce que l’on tire d’une molécule dans un procédé de combustion, une pile à combustible et...... un panneau photovoltaïque ( 160 watts/m2 au maximum et quasiment jamais). La fusion d’atomes d’hydrogène ne génère que 20 Mev, mais si l’on ramène cela au Kg de combustible la Fusion nucléaire est encore quelques degrés au-dessus.


Pour les innocents, dont l’égaré Laponche, qui ramène le nucléaire à une bouilloire je rappelerai que pendant que Laponche était l’éphémère chef d’un prestigieux service du CEA (service de Physique mathématique qu’il a contribué à détruire par son incompétence) il existait des réacteurs nucléaires à gaz, y compris un prototype Haute température, pour lesquels on peut très bien imaginer un cycle direct (c’est à dire de faire directement tourner les turbines avec le gaz de refroidissement du coeur du réacteur. Cett technique sera certainement employée lorsque l’on concevra des SMRs au gaz. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès