• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric F Eric F 18 novembre 2019 21:18

Le président en exercice (son mandat antérieur n’est pas terminé) a été forcé à démissionner par la force, la menace et l’intimidation. L’armée et le police ayant rejoint la sédition, c’est effectivement un coup d’état, on ne peut qu’en convenir, même si l’on est défavorable à Morales. Du reste, dès avant l’élection, il avait dit qu’il craignait un coup d’état s’il était réélu (lien). L’intérim n’a pas été confié en conformité à la constitution, mais auto-attribué contre l’avis du Parlement par la deuxième vice-présidente du Sénat -les responsables dans l’ordre constitutionnel ayant été forcés à démissionner-. Comme au Vénézuéla, c’est le milieu des affaires qui a été à la manoeuvre, contre un gouvernement souverainiste et social.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès