• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 2019 14:03

@JC_Lavau

En août 1991, en Australie, Brown fit avec succès, des expériences sur des échantillons de Cobalt 60, Strontium 90, et Américium 241 : la radioactivité était réduite de 60 à 90 %.

 

le directeur de Baotou introduisit Brown dans un autre institut, le 202, spécialisé dans le nucléaire qui rédigea (en Chinois) pour Norinco le rapport sur ces expériences. Ce rapport faisait état d’une réduction de radioactivité de 70 %.

 

De retour aux USA, en juin 1992, Brown refit le même type d’expériences devant Dzaikich, Ennis, et Lee Peterson, reporter du Inland Valley Daily Bulletin. Ce journal publia le 26 juin un article illustré titrant : " Un alchimiste moderne ? Une science étrange. Cet inventeur dit qu’il peut réduire la radioactivité. Les experts ne sont pas d’accord".

 

Peterson a écrit : " Brown a placé pendant deux minutes sous la flamme une lamelle d’américium sur une brique avec de petits morceaux d’acier et d’aluminium. Après avoir fondu, les métaux émirent un flash qui fit dire à Brown, que la radioactivité était détruite. Avant l’expérience, l’américium (qui vient du plutonium) émettait 16.000 curies par minute. Il n’en émettait plus que 100 après, soit la valeur de la radioactivité naturellement présente dans le laboratoire avant l’expérience".

 

Peterson désirait avoir un avis faisant autorité. Il contacta un professeur d’ingénierie nucléaire de l’université Californienne à Santa Barbara, et s’entendit répondre que la communauté scientifique n’étant pas informée au sujet du Gaz de Brown, et particulièrement de ces dernières expériences, " il ne s’agit pas d’un effet réel".

 

Deux autres universitaires vinrent ensuite, mais refusèrent d’assister à des expériences trop dangereuses à leur avis, (et pas davantage aux autres démonstrations du Gaz de Brown). Ils demandèrent ensuite que le générateur chinois ainsi que tout le matériel nécessaire à toutes les expériences soit transporté, aux frais de la compagnie Southern Products, dans leur propre laboratoire !

 

TRANSMUTATION DE MATERIAUX RADIOACTIFS GRACE AU GAZ DE BROWN 3- il ne reste que la notion du DoE. : " qu’un changement de forme du matériau radioactif peut réduire de façon radicale, la gamme de mesures donnée par le compteur, de l’ordre de 1000 à 40 ", idée trop bizarre pour être acceptée.

 

La lettre du DoE affirmait que la radioactivité avait été réduite, de 3 à 4 fois. Haley apprit que le compteur Geiger donnait 1000 au début et 40 après l’expérience. Il en conclut donc, que le 06/08/1992, c’est une transmutation de matériau radioactif qui avait été réalisée. On peut dire aussi qu’elle a laissé un déchet radioactif de 0,04 % du niveau de radiation avant expérience.

 

Atomic Energy of Canada Limited qui, trouve le cas de Yull Brown intéressant, prend en considération et inclut dans ses directives de travaux sur l’environnement, la transmutation des déchets nucléaires.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès