• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Monolecte Monolecte 30 novembre 14:57

@arthes
Il ne faut caricaturer dans aucun sens. Comme toujours, tout est une question de besoin, de souffrance et de consentement. On peut avoir des soucis avec certaines actions, comportements ou normes sans que cela nous caractérise ou nous résume, surtout si l’on bricole nos propres solutions et/ou que l’on s’en accommode. En gros, on ne médicalise pas quelqu’un qui ne demande rien. On peut éventuellement proposer, mais on remballe si la personne n’est pas intéressée et surtout, surtout, on n’agite pas le fameux et médiocre « c’est pour ton bien » pour juste imposer sa volonté et sa vision des choses.

De la même manière, on ne renvoie pas ou on ne minimise pas la souffrance de ceux qui viennent demander de l’aide. Si la personne demande de l’aide, c’est qu’elle estime en avoir besoin et si on ne se sent pas capable de suivre, on n’invalide pas, on propose une autre solution.

Bizarrement, il y a trop de personnes dans cette société qui adorent spécifiquement imposer leur vision du problème et leurs solutions en contraignant leur « bénéficiaire »… un peu comme les parents envers leur progéniture → je sais mieux que toi ce dont tu as besoin = forme habituelle d’abus de pouvoir et donc de domination.

Généralement, on doit partir du principe que c’est aux principaux intéressés de déterminer s’ils ont — ou pas — besoin d’aide et de quelle sorte d’aide (sachant que parfois, la meilleure aide, c’est de foutre la paix aux gens).

En fait, marche aussi avec les groupes sociaux, voire les pays…


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès