• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Samson Samson 30 novembre 17:58

« Pour la dyslexie, d’après des études très larges dont les Canadiens sont spécialistes, c’est héréditaire. Pour les autres, je ne sais pas.
Il faudrait chercher des statistiques, les dyslexiques, c’est 8 à 10% des enfants.
Mais il y a maintenant une prise en charge et des pédagogies adaptées. »

Gaucher comme à peu près 10% de la population, j’ai aussi eu la chance d’être suivi dans mon enfance par une orthophoniste (en Belgique, on dit logopède) pour « dyslexie » ce qui - comme je l’ai constaté bien plus tard - relevait au moins dans mon cas d’une mémorisation inversée des latéralités : comme l’indiquent certaines études, le rêve sert notamment d’interface entre mémoires à court et long termes, et il m’arrive au réveil de me souvenir avoir rêvé un lieu familier « à l’envers » !.

Durant mes 27 ans (avant « burn-out » !) de carrière professionnelle comme « éducateur qualifié » dans des centres d’hébergement accueillant notamment des personnes adultes qualifiées elles d’« handicapées mentales légères, modérées ou sévères », j’y ai compté jusque plus de 50% de personnes gauchères (et dont plusieurs peut-être « débiles », mais en deux langues et parfaites bilingues !). J’ai beau m’être ouvert de telle énigme statistique à plusieur(-e)s collègues psys, autant pisser dans un violon, ... çà n’a jamais percuté chez eux ou elles !!!

Et pour ce que je sais des authentiques « surdoué(-e)s » (maintenant on parle pompeusement de « Hauts Potentiels ») de mon entourage, ils-elles n’ont pas été mieux servi(-e)s, au point pour certain(-e)s d’avoir bien du mérite et de la ténacité à ne s’être résolu(-e)s, définitivement dégouté(-e)s d(une humanité qui ne peut en aucun cas tolérer que des têtes dépassent, à finir sous les ponts ou au fond d’une bouteille !

Il existe de fait des « pédagogies adaptées », mais n’est-ce surtout « la Pédagogie » qui s’avère largement inadaptée à la prise en compte de la multiplicité et de la diversité des formes d’intelligence et d’existence au monde que révèlent pourtant les études ??? Et comment pourrait-il en aller autrement quand, plutôt que partir de la diversité des personnalités et talents propres à chacun(-e) pour accompagner leur développement et leurs adaptations, elle se focalise dans les limites de moyens humains toujours plus étriqués sur la stricte normalisation des acquis, organisant par là bien des mises en échec plus ou moins précoces et qui n’auraient pas autrement lieu d’être ???

J’ai été personnellement et professionnellement témoin de biens des gâchis pédagogiques, éducatifs et humains, et qu’ils procèdent de l’entière bonne foi des pédagogues et autres intervenant(-e)s ne les rends pas moins cruels !!!

S’il convient certes d’être attentifs et de prendre en charge de manière adaptée l’éducation de chaque enfant en fonction de ses talents et difficultés propres, défions-nous bien quand même des normalités pédagogiques, éducatives ou intellectuelles de rigueur et de leur hâte à étiqueter - et par là discriminer - avec des conséquences parfois définitives les enfants en fonction des seuls potentiels que nos professeurs Nimbus ont la capacité de leur attribuer.

En tout cas, en matière d’éducation, gaffez-vous bien de ces étiquettes qui, une fois collées, s’avèrent difficiles voire impossibles à arracher sans dégâts ! smiley

En vous présentant, chère Fifi, mes cordiales salutations ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès