• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


CLOJAC CLOJAC 3 décembre 01:39

@L’Astronome

« En tout cas, la prétendue « libéralisation » de l’audio-visuel ne s’est pas accompagnée de la libéralisation de la parole, prisonnière d’une part du « politiquement correct », »

La démocratisation du web grâce à des tarifs abordables et des CD de connexion est arrivée au bon moment. Je me souviens en 96 97 quand les forums AOL ont commencé à attirer du monde.

Les réactions des nouveaux venus étaient incroyables ! Formatés par des décennies de propagande télé, ils tenaient pour vérités irréfragables le matraquage des tâcherons des JT et succursales... Étonnés, abasourdis, parfois indignés qu’on ose remettre en cause des « évidences de bon sens »
Par exemple : l’Eurocrature apporte le plein emploi, l’euro garantit la stabilité des prix, l’immigration est une chance pour la France, les étrangers paieront vos retraites, les attentats terroristes sont le fait de Basques, de Yougos, d’Irlandais, de Corses... 

Et puis... Certains ont commencé à se poser des questions, à réfléchir, à comparer les arguments. D’autres à entamer une révolution culturelle.
Mais le moment de bascule s’est produit en 99 quand une douzaine de mal pensants ont été condamnés à de lourdes amendes et à de la prison avec sursis pour des délits d’opinion.
Beaucoup de ceux qui croyaient à la liberté d’expression ont alors compris à quel point la dictature de l’info était implacable. Et donc, forcément, il se sont demandés pourquoi la caste politico-médiatique s’entendait, au-delà des clivages de pure apparence, pour imposer au peuple ses « vérités » à sens unique.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès