• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Djam Djam 4 décembre 2019 10:56

@ Alain Renaud

Article intéressant, merci Alain !

Cela dit, je suis toujours étonnée de la fascination qu’opère l’Allemagne sur les élites de notre pays. Non comptant d’avoir subi la tentative de conquête d’une Allemagne qui n’a cessé de tenter de s’étendre (le pan germanisme), les « élites » françaises ont souvent œuvré contre les intérêts français. C’est toujours le cas aujourd’hui avec une translation vers les USA devenus pour beaucoup de 68tards le modèle de la liberté... curieuse attitude envers un pays composite (les USA) qui invente depuis deux siècles les pires aliénations totalitaires « soft » qu’ils revendent, de gré ou de force, au reste du monde et à l’Europe en particulier.

L’Allemagne n’a que faire de la France qui l’encombre depuis un bon moment. Merkel a été cooptée par Washington depuis le début de la réunification. Les EU ont toujours voulu contrôler l’Europe et beaucoup de gens ignore qu’une des communautés les plus importantes aux USA est d’origine... allemande. Ceci expliquant cela quant aux multiples manœuvres de contrôle de certains élites américaines sur celles d’Allemagne.

L’admiration palpable que l’Allemagne suscite auprès des élites et autres intellectuels de la modernitude, est un choix étrange... l’Italie aurait du être bien davantage l’objet d’admiration vu son génie artistique (culturel). La Rome antique, très influencée par le génie Grec, est tout de même à l’origine de notre société.

Je soupçonne les admirateurs de l’Allemagne d’être nettement plus sensible au génie « lourd » (industrie, stratégie militaire, esprit de conquête, travail...) allemand qu’au génie créatif italien et à l’art de vivre français. Il y a une évidente résonance entre la « lourdeur guerrière » passée allemande et l’énormité guerrière américaine.

Les pays d’Europe qui furent à l’origine d’un certain génie artistique plus léger et subtile n’ont plus leur place dans la nouvelle hiérarchie du monde moderne fasciné par la technologie jusqu’à l’aliénation mentale grave. L’homme moderne est englué dans son auto célébration (homo deus), il ne regarde plus vers le ciel mais vers le sol et il disparait dans ses multiples écrans.

A l’heure du numérisé totalitaire, les peintres de génie sont devenus des intermittents des expos de musées. La Cité dite « des sciences » n’en finit plus de délivrer son catéchisme technologique froid qui dissout lentement l’humain dans un bain glacial virtuel recomposé en pixels accompagné de fureur. 

L’Allemagne s’est soumise aux USA, et l’est toujours malgré quelques tentatives molles de se libérer. Elle ne pourrait redevenir grande que si Washington l’autorise et tous les chanceliers le savent. Soumise à un chantage insupportable au « heures les plus sombres etc... », le pecus allemand préfère même parler anglais dans certains milieux parce que l’allemand le culpabilise... certains en profitent pour maintenir ce sentiment commode pour neutraliser toute relève sérieuse.

Et comme l’écrit Fifi brin d’acier (dans le fil des commentaires), ce qui importe à la France c’est de sortir du merdier européen et par conséquent de divorcer intelligemment de ce mariage contre nature franco-allemand où seule l’Allemagne sort gagnante grâce à l’Euro... cette monnaie de singe inventée pour neutraliser le génie de chaque nation singulière d’Europe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès