• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gael 9 décembre 2019 03:13

Ce n’est pas la peine de manifester , la réforme des retraites finira par passer. Il suffira d’un faux attentat dans les prochains jours, suffisamment fort pour que le peuple soit en osmose avec l’Etat, ou une fausse attaque au couteau (comme à La Haye et Londres qui ont eu lieu juste avant la grève du 5 décembre : ils ont essayé ces faux attentats pour calmer la grève mais ça n’a pas marché). Bien sûr, à chaque fois, on ne voit rien d’autre que des flics et des pompiers ou alors une scène tournée avec un juif séfarade resse C’est comme la fake news sortie aujourd’hui concernant une soi-disant volonté de gars de l’extrême droite qui projettent de tuer Macron. Histoire de victimiser Macron en pleine période de contestation sociale. En sachant que le gouvernement lui-meme intègre des membres de l’extrême droite, ce qui montre que cette information est tout sauf crédible Les fausses lettres de menaces que reçoivent les flics, ce mensonge permet de plaindre les flics qui opprimentle peuple à chaque manifs

Un conseiller d’Edouard Philippe jadis membre d’un parti néofasciste

Sandro Gozi, qui a récemment rejoint le cabinet d’Edouard Philippe, a été membre, en Italie, du Fronte della Gioventù (Front de la jeunesse) dans les années 80. Il s’agit de la section jeunesse du parti néofasciste MSI, pour « Mouvement social italien ».

De l’autre côté des Alpes, le journal Il Primato Nazionale a ainsi déterré une photographie datée du 9 juin 1987. On y aperçoit, à l’âge de 19 ans aux côtés d’autres membres du parti, celui qui deviendra secrétaire d’État aux Affaires européennes du gouvernement Matteo Renzi. Sur le cliché, figure aussi Giorgio Almirante, le fondateur historique du MSI.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès