• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 14 janvier 10:37

Le défaut de (vrai) consentement est traumatique au niveau psychique, quand bien même il ne l’est pas (ou moindre) au niveau physique comme le prétend Matzneff qui ne forçait pas sexuellement ses « conquêtes » à ses dires, mais dans le cas de la circoncision le nourrisson mâle juif à qui l’on ne lui demande pas son avis, l’impact traumatique est à la fois physique et psychique en raison que cette ablation du prépuce provoque des perturbations endocriniennes qui ne sont pas sans conséquences sur son développement psychique...
Ce rite est l’exemple même d’une violence sur l’enfant socialement acceptée au nom de traditions archaïques, qui passent pour respectables, et donc morale (litt. propre aux mœurs) quand bien même elle est contraire au bon sens le plus élémentaire et aux droits les plus fondamentaux de la personne humaine, à savoir le respect de l’intégrité physique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès