• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 14 janvier 16:39

@Gogole
On peut se demander ce qui conditionne les parents adoptifs à cette étrange inertie devant la perte de leur propre progéniture.
Peut être pensent ils vraiment que leur oisillon est le leur, et qu’ils peuvent même, vu sa grosseur, en être très fier
Le coucou partira de son foyer, migrera, mais reviendra ensuite où il est né, et choisira la même espèce qui l’a couvé pour poser son œuf., dans cette étrange famille recomposée . 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès