• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 15 janvier 2020 22:23

@Séraphin Lampion
L’auteur ne supporte pas semble t’il le long article que le canard enchainé à diffusé cette semaine, mettant en cause les propos « étonnants », dirons nous de Françoise Dolto sur la pédophilie, l’abus, et l’inceste. Mais on aura beau écoper, la descente de la statue semble programmée. Si cette dame a eu des propos adaptés, souvent des évidences, sur la psychologie des enfants en bas âge, son aura lui a monté à la tête, et elle s’est crue autorisée à donner son avis sur tout et n’importe quel problème, quitte à créer des névroses de culpabilité, pour ceux et celles qui tentaient d’avoir de l’aide dans ses bouquins et qui se voyaient identifiés comme pervers.  »
Copié collé extrait du canard :
Il conviendrait d’expliquer à l’enfant, que très souvent, c’est lui qui s’arrange pour être battu. C’est sa manière de capter l’attention parentale. Il faudrait donc lui apprendre à ne pas se laisser battre, mais aussi à ne pas se laisser tripoter par sa mère.
Certaines sont écœurantes, dégoutantes avec leurs enfants. Leur soi disant amour est de l’inceste. Il y a des mères qui laissent leurs enfants suçoter leurs nichons toute la journée ! Des enfants de 22 mois…
..
 
Françoise Dolto interrogée par la revue Choisir :
« Choisir - Mais enfin, il y a bien des cas de viol ?
F. Dolto - Il n’y a pas de viol du tout. Elles sont consentantes.
Choisir - Quand une fille vient vous voir et qu’elle vous raconte que, dans son enfance, son père a coïté avec elle et qu’elle a ressenti cela comme un viol, que lui répondez-vous ?
F. Dolto - Elle ne l’a pas ressenti comme un viol. Elle a simplement compris que son père l’aimait et qu’il se consolait avec elle, parce que sa femme ne voulait pas faire l’amour avec lui. »

Et plus loin :
« Choisir - D’après vous, il n’y a pas de père vicieux et pervers ?
F. Dolto - Il suffit que la fille refuse de coucher avec lui, en disant que cela ne se fait pas, pour qu’il la laisse tranquille.
Choisir - Il peut insister ?
F. Dolto - Pas du tout, parce qu’il sait que l’enfant sait que c’est défendu. Et puis le père incestueux a tout de même peur que sa fille en parle. En général la fille ne dit rien, enfin pas tout de suite. »

(Entretien cité dans Le Viol du Silence d’Eva Thomas)
Autre article : https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/les-enfants-violes-par-leurs-219244


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès