• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Emile Mourey Emile Mourey 11 février 11:53

@Antenor

Bien d’accord sur le fait que le « pro castris » de la fin de 83 ait pu induire en erreur nos historiens, mais on ne peut pas le reprocher à César. La faute en revient aux archéologues qui nous disent que les camps romains H et K de la plaine n’existaient plus lors de l’arrivée de l’armée de secours. Dans le fil du récit de César, à partir du moment où on se met dans l’hypothèse, en effet logique, que le reste de l’armée de secours a attaqué et n’a pas fui, on comprend que pour César, il s’agissait, à l’évidence, des dits camps H et K et qu’il n’était pas besoin de le spécifier. 

En revanche, c’est bien la bataille de nuit que les Gaulois auraient voulu décisive. Ils ont passé un jour à la préparer et le récit de César montre qu’elle fut acharnée. C’est cet échec qui a amené les Gaulois à concevoir et à exécuter une attaque sur trois fronts car ils ont bien été obligé de constater que César jouait avec ses réserves en les déplaçant d’un point attaqué à un autre.

Quant à cette dernière bataille de jour, on peut se demander si l’objectif principal des Gaulois n’était pas seulement les camps qu’il fallait détruire, objectif qui était à leur portée, d’où le « déploiement » de leur infanterie devant ou plutôt autour des dits camps H et K.

Pourquoi la cavalerie gauloise se déploie-t-elle devant la ligne de fortification romaine ? Était-elle accompagnée des archers ? Pour faire une percée dans des retranchements endommagés ? Pour empêcher une sortie romaine prenant dans le dos les Gaulois qui s’attaquaient aux camps H et K ?

Côté César, quand, en 87, il ordonne qu’une partie de cavalerie le suive et que l’autre contourne le retranchement extérieur pour attaquer Vercassivelaunos dans le dos, cela signifie, un, qu’il y avait une cavalerie romaine entre les lignes, celle qui suivra César, et une cavalerie germaine ou romano-germaine, à l’extérieur, dans le camp H, celle qui contournera..

Question : cette cavalerie romano-germaine ne semble être sortie du camp H que sur l’ordre de César et c’est pour intervenir sur l’autre front, de Bussy ???? César aurait-il fait le choix d’abandonner H et également son camp logistique K aux Gaulois pour sauver sa ligne de défense de la montagne de Bussy qui menaçait d’être percée ? Imaginez qu’il n’ait pas fait ce choix ? On peut rêver...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès