• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 13 février 21:06

@Clemoutch
Cela aussi, votre instit a réussi à vous le mettre dans la tête ! Le coup de la Commune de Paris ?
Là j’ai pas le temps, A Moscou il est tard. A l’occasion je vous debunkerai toutes ces fadaises. Il y a des sources écrites accessibles à tous, mais en plus, j’ai des éléments familiaux de première main….Mon arrière arrière, commandait son bataillon de gardes nationaux de la seine, ma grand mère avait un hôpital de fortune chez elle pendant le siège ( en 14 pour les réfugiés aussi),on a les archives à la maison et chez les cousins, les lettres par ballon monté adressées aux tantes. Et en plus on est cousin de Louise Michel.
Je vous expliquerait comment une bande de factieux, contre le suffrage populaire, profitant de l’état de la ville, ont tenté de s’imposer par la force. Comme d’hab, ils ont commencé par fusiller des religieux et religieuses...Il n’est même pas besoin d’en dire plus. Tu es encore plus ou moins en guerre, tu déclenche une guerre civile contre le vote de l’écrasante majorité de tes concitoyens, et tu perds ton temps a aller massacre quelques bonnes sœurs….pour l’exemple ? Du reste,, cela a finit comme cela avait commencé, avec quelques morts chez les paumés manipulés - quelques milliers et les chefs se barrant à l’étranger à 90%, en laissant leurs troupes derrière eux. Comme pour la guerre d’Espagne, de façon amusante. Sauf que pour l’Espagne, on sait qu’il se sont barré avec la caisse, Pour la Commune, je ne sais pas...
La commune est comme toutes les expériences de gauche réussies : un carnaval, au sens de René Girard, une fête de soit disant indifférenciation se terminant par un sacrifice violent. Cela ne laisse de bon souvenir, à ceux qui n’y étaient pas, que parce que cela ne dure pas.
Vous avez quoi le 14 juillet 89 quelques jours en 93, La commune, des bals en 36. 68, Dés qu’une expérience de gauche dure, la gauche l’analyse comme un échec : Le mitterrandisme, le soviétisme, 

Après, les réflexion des bourgeois gauchistes sur l’utilité des abribus pour le prolo qui se lève tôt et prend les transports en commun par rapport au sens révolutionnaire qu’il y a à les brûler...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès