• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 13 février 23:20

On a beau détester l’œuvre, le personnage est de roman. Dumas n’aurait pas osé l’’inventer. Avec Jeanne d’Arc, toute aussi improbable, le couple fait dans la parité pour la légende. Oui faut pas oublier la petite Jehanne de France, sa sainte colère, sa flamboyance, avant qu’elle ne rencontre les Tenardier en soutane de cardinaux. .

. Mon instituteur, monsieur Couturier, quand j’’étais en CM2 nous racontait leur histoire de façon extatique, et nous restions bouche bée. Il racontait Bonaparte, avant l’empereur, débarquant à Marseille avec sa petite valise, écrivant déjà les premières lignes de ce « petit papa noël » , mieux que Tino Rossi embarquant déjà tous les gamins dans la grande armée, sur les routes de Russie enneigée….Tolstoï dans « Guerre et paix » est sévère avec Napoléon. mais il dépeint avec emphase et irritation la fascination qu’il exerçait sur ses hommes, et qui le rendait redoutable. Toute l’histoire de France est pleine de bruit et de fureur, mais napoléon a ajouté la démesure. Du début à la fin, de la guerre d’Italie dépeinte par Stendhal, dans la duchesse de Parme  la promesse de liberté qui fait rêver les peuples au dernier combat dépeint par Thackeray, dans la foire aux vanités ces pages cruelles sur Waterloo ...Il faut lire aussi « La Bataille de Patrick Rambaud » ce beau roman sanglant et crépusculaire , sur la bataille d’Helsing, massacre inutile et vain de deux armées ko debout, pour comprendre un peu la folie de l’affaire. Oui il y a un brin d’Alexandre le Grand dans cette histoire. Et la concomitance fiévreuse d’une époque hallucinée, où l’on a brisé les idoles, avant de s’apercevoir l’instant d’après , qu’une autre à pris leur place


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès