• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jymb 19 février 2020 13:19

On vit surtout une période nauséabonde où une affirmation lancée sans preuves vaut condamnation et mise au placard social sans réparation ultérieure, et où l’on peut trente ans aprés coup ( sans jeu de mots) changer d’avis et accuser son partenaire d’alors de violeur(se) 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès