• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Captain Marlo Captain Marlo 26 mars 11:43

e@olivier cabanel
pas d’énarques en Espagne ?ah bon ?! regardez ça... et on en reparle


.
Toujours aussi myope, dès qu’il s’agit de mettre en cause les Traités européens, je vois !!

L’austérité budgétaire dans les hôpitaux n’est pas décidée par les Gouvernements, mais par l’application du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro qu’ils ont signé à partir de 1997 !! Lisez-le au moins une fois dans votre vie, ce putain de Pacte imposée par la zone euro !


Et lisez ce qu’en pense la Gauche Radicale au Portugal !

"(...) je dirai très fermement non, on ne peut pas se débarrasser de l’austérité en agissant dans le cadre des institutions européennes, car les traités européens – Traité de Maastricht, Pacte de Stabilité et à un degré supérieur dans l’escalade, le TSCG –, en soumettant les politiques publiques des pays à l’atteinte d’objectifs financiers de déficit et de dette, ont figé l’austérité en lui donnant un caractère perpétuel.

  • Si un Etat veut procéder à des investissements et que leur financement met en cause le respect du ratio dette publique/PIB, il ne pourra le faire sans enfreindre les traités et s’exposer à des sanctions. De même, la décision d’embauche de nouveaux fonctionnaires, en pesant sur les dépenses publiques, se heurte sans cesse à l’obligation de respecter la barrière des 3 % de déficit public, et ce d’autant plus que l’on sera en période de crise ou de faible croissance, caractérisées par la chute des recettes fiscales…

    etc"



Ce n’est pas l’ UPR qui le dit ! 

C’est Cristina Semblano, Docteur ès Sciences de Gestion par l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne et membre du Bureau National du Bloco de Esquerda, un des partis de la gauche radicale portugaise. Elle est chef du Service Etudes et Planification à la succursale de France de la Caixa Geral de Depósitos, banque publique portugaise. Elle a enseigné l’économie portugaise à l’Université de Paris IV- Sorbonne.

Depuis un an et demi environ, le Bloco de Esquerda, Parti de Gauche radicale dont vous êtes membre, et le Parti Communiste Portugais, qui ont totalisé près de 20 % des voix aux dernières élections législatives, soutiennent de façon critique le gouvernement d’António Costa, issu du PS Portugais. Quel bilan faites-vous de cette année de soutien sans participation au gouvernement ?


Si ce n’est pas clair, dites-le, je vous réexplique d’où vient l’austérité dans les services publics !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès