• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


clément dousset clément dousset 24 mars 17:30

@SamAgora95Ce que j’essaie de faire en considérant la conscience comme une réalité subjective, c’est de ne pas distinguer le contenu de la conscience de la prise de conscience elle-même. Prenez par exemple une douleur. Vous m’accorderez qu’elle est une réalité subjective et qu’elle est un contenu de conscience. Mais sans prise de conscience de la douleur, la douleur n’existe pas. Vous avez mal (pas trop), vous pensez à autre chose et vous n’avez plus mal. Si vous n’avez plus mal, la douleur n’est plus un contenu de votre conscience même si la cause physiologique de votre douleur reste présente. Vous me direz qu’on peut souffrir en rêve, au moins avoir un sentiment de mal être comme dans un cauchemar. mais justement ce mal être s’accompagne d’une prise de conscience, sans quoi il il ne serait plus (ou pas) un mal être...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès