• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


David Carayol David Carayol 30 mars 2020 18:50

@ZXSpect

Etonnant que monsieur Douste-Blazy qui est cardiologue de formation dise qu’il n’y a que très peu d’effets secondaires depuis 50 ans que l’hydroxychloroquine est utilisé comme anti-paludique. 
Et si tant est qu’il y’ait un risque cardiaque à y associer l’antibiotique, le docteur prescrivant ce médicament est probablement à même de ne pas prescrire ce traitement aux patients ayant des antécédents cardiaques. 
Au final, d’après le professeur Molimard il faut attendre les résultats d’une étude européenne qui va durer plusieurs semaines et ne prend en compte qu’une partie du traitement (l’hydroxychloroquine sans l’association avec l’antibiotique), se révélant donc forcément négative puisqu’il manquera une partie du traitement et qu’elle aura porté sur des cas déjà graves. De la même façon que l’étude chinoise qui ne portait que sur l’hydroxychloroquine, sans l’association avec l’antibiotique préconisé par le professeur Raoult. 
Alors qu’est ce qui est le plus dangereux ? L’épidémie ou les effets secondaires ? Je ne suis pas docteur et ne pourrais donc pas répondre. 
Par contre les docteurs sont certainement à même de prescrire ou non au cas par cas ce traitement, en leur âme et conscience, leur but étant de guérir le malade et non pas de le tuer ! Ici on leur retire cette possibilité. Ce n’est pas le patient qui va s’auto-administrer un traitement mais un médecin qui va le lui prescrire ! 
La solution préconisée par le Haut Conseil de la Sécurité Publique est juste intenable : Attendre plusieurs semaines sans être sûr de pouvoir trouver un traitement efficace pendant que l’épidémie bat son plein alors qu’il semblerait que le traitement du professeur Raoult démontre de plus en plus son efficacité, en France mais aussi aux Etats-Unis et en Italie. 
De toutes façons c’est au politique de trancher dans cette situation.
Qu’on ait des doutes après la première étude du professeur Raoult, soit, qu’on continue à attendre après les derniers résultats encourageants dans plusieurs pays, c’est la pire décision qu’on puisse prendre.
Faisons confiance aux médecins sur le terrain ! et non pas aux laboratoires... 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès