• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Emma Shell Emma Shell 12 mai 11:48

@Fergus
Bonjour Fergus,
Et merci de vos commentaires. Mon petit texte ne propose pas un Nième débat entre les pour et les contre Raoult : je crois que tous les arguments ont été rebattus sur le sujet, et de brillants esprits les ont défendus dans les deux sens (je pourrais, par exemple, vous objecter qu’il ne semble pas insurmontable de gérer des stocks de chloroquine réservés aux patients atteints de ses indications habituelles, ou encore que l’Allemagne, qui a laissé ses médecins libres de prescrire ce que leur analyse et leur conscience leur dictent, comme bien d’autres pays, ne paraît pas s’en sortir trop mal).
Mon propos est de nous interroger sur la violence que constitue une interdiction de prescrire, et sur ce que cela révèle de l’évolution de la médecine, de sa déshumanisation. Que fait-on de la valeur intrinsèque du médecin et de son rapport empathique avec son patient ? Si l’on considère qu’un médecin n’est juste bon qu’à appliquer un protocole de traitement tout fait, et valable pour n’importe qui, alors on pourra bientôt le remplacer par une application numérique. Et cela serait juste monstrueux. Encore une fois, la question est : dans quel monde voulons-nous vivre ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès