• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Aristide Aristide 14 mai 10:27

@pemile

Ce qui est étonnant dans cette affaire, c’est que l’on puisse utiliser le même argument pour démontrer un chose et son inverse.

Les éléments fournis par l’IHU sont insuffisants, pas randomisés, enfin faillibles et sujets à questionnement ... On peux sans équivoque en déduire que ce traitement n’a pas démontré son efficacité à ce stade des études.

Mais voilà que à partir des mêmes éléments, on pourrait en déduire à coup sûr que ce traitement n’a pas d’efficacité.

Bizarre que l’on ne puisse attendre les résultats de l’étude américaine à Albany pour conclure ce sujet. Dans l’attente, si on admet que l’on ne sait pas, il me semble que compte tenu des coûts faibles de ce traitement, il n’est pas complètement aberrant de l’utiliser dans les conditions préconisées, cad au stade primaire. Si on nomme cela un usage compassionnel ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès