• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Mazdak Teherani Mazdak Teherani 18 juillet 2020 14:30

@OMAR

je m’y opposerais. mais c’est plutôt le peuple iranien qui va attaquer le régime et c’est ce que ce dernier craint le plus. les Iraniens méritent bien mieux que les mollahs intégristes. merci de votre intérêt.

le rassemblent virtuel des iraniens a mis de l’avant ce combat :

Maryam radjavi a déclaré à ce rassemblement depuis la cité d’Achraf 3 en Albanie :

L’épidémie virulente de coronavirus a fait jusqu’à ce jour au moins 72.000 morts en Iran.
Je demanderai ici une minute de silence en mémoire de ces victimes innocentes.
Ce carnage a plus que jamais levé le voile sur la manière calamiteuse dont les mollahs ont détruit les fondations de la santé, de l’alimentation et du bien-être dans la société et ont rendu notre population plus vulnérable que partout ailleurs face au coronavirus.
Il ne faut absolument pas comparer la situation de l’épidémie de coronavirus en Iran avec celle des autres pays. Khamenei en mars dernier a dit clairement qu’il voulait faire de ce virus une occasion et une aubaine pour le régime.
Au nom de la Résistance iranienne, j’ai annoncé à plusieurs reprises que l’augmentation singulière des victimes du coronavirus en Iran est le résultat des politiques criminelles et du pillage de Khamenei et Rohani. Leur stratégie de pertes humaines massives vise à contenir le soulèvement et empêcher leur renversement, en rendant la société inerte et désespérée.

Ils envoient les gens au travail sans prendre la moindre mesure de prévention et de soins et en même temps ils les blâment pour ne pas respecter les gestes barrières et les accusent d’être un facteur de propagation de l’épidémie.
Les dirigeants du régime disent que depuis fin juin, le virus a lancé une guerre éclair, que « les infirmières tombent comme des feuilles d’automne » et qu’au moins 15.000 membres du personnel médical et soignant ont contracté le coronavirus.
Nous exprimons toute notre gratitude aux médecins et aux infirmières dévoués qui ces derniers mois au prix de nombreuses souffrances et d’efforts sans compter pour sauver leurs compatriotes, n’ont pas connu un seul instant de répit. En hommage, saluons-les par une minute d’applaudissement....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès