• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Octave Lebel Octave Lebel 4 août 2020 15:17

Cela est juste et peut-être utile dans ce contexte de recul démocratique.

"En donnant une valeur constitutionnelle aux lois de bioéthique, on obligerait le législateur à trouver, à construire un réel consensus, et pas seulement un texte simplement majoritaire et de circonstance (dictée par les sondages)."

Cela est juste et peut-être utile dans ce contexte de recul démocratique auquel nous assistons qui est largement rendu possible par la mainmise de puissances financières sur les médias avec une concentration jamais observée. Il n’y a pas si longtemps un journaliste devenu depuis directeur de BFM a tranquillement dans une complaisance bienveillante fait la promotion de la GPA sur la plupart des plateaux et ondes qui comptent en audience dans ce pays à partir de sa démarche personnelle aux Etats-Unis. Un vieux chanteur de ses amis lui a dédié une chanson, nous a-t-on fait savoir. Entre amis, c’est touchant mais en quoi cela nous concerne-t-il ? Il y a semble-t-il maintenant dans notre pays des supercitoyens et d’autres qui seraient «  perdus de vue  ».

Cette manière de légiférer en catimini à propos de l’éthique qui porte sur la transmission de la vie et notre vision de ce qui relie les générations comme si cela était un débat de spécialistes et d’ « élus » qui se placent d’eux-mêmes au-dessus du commun des mortels délaissés au titre de leurs supposées inaptitudes à de telles réflexions en dit long sur l’évolution de ceux qui s’imaginent être les élites de notre pays. À quand un suffrage censitaire façon second empire ? En fait, on en est pas loin dans la réalité, non ?

"Le processus législatif suit son cours. Le texte adopté ce samedi 1er août 2020 à 3 heures 40 du matin va être déposé sur le bureau du Sénat pour un examen au Sénat. Cela ne se fera pas immédiatement, puisque, pour l’heure, le Sénat est pleinement absorbé par son renouvellement de moitié pour dans un mois et demi…"

Grâce à de grands électeurs dont nos vaillants conseillers municipaux ( 30 000 maires élus au 1er tour le 15 mars 2020 en l’absence de 55%  des électeurs contre 7600 en 2014 appuyés sur 64% de leurs concitoyens. 60% d’abstentions au second tour et des élus qui représentent entre 10 et 20 % du corps électoral).

Quand on prend généreusement le beurre, il ne faut pas faire le difficile et faire mine de refuser d’embrasser la fermière.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès