• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


AlLusion AlLusion 2 septembre 13:02

@C’est Nabum,

  Balzac, l’écrivain écrivait autant de descriptions parce qu’il était payé à la ligne. Acculé par ses dettes à produire sans cesse. Il tire à la ligne — et découvre que la description fait partie intégrante de son système — qu’elle est, en un mot, balzacienne.

« reconnaissant au pangolin et à la chauve souris d’avoir ainsi rafraîchi ses sources d’inspiration. Jamais vent plus frais n’a soufflé sur le théâtre de la comédie humaine »

C ’est exactement la comédie humaine dont je parlais ce matin dans « La magasin des Suicides ».


 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès