• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pascal L 23 septembre 20:43

@Gollum
« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé le reste sera condamné ». Mais vous déformez le texte pour passer vos idées... N’est-ce pas une marque de perversion ? Le texte exact est : « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné » (Marc 16, 16). Jésus parle de celui qui refuse de croire et non du reste. En parlant du reste, vous tentez de nous faire penser que tous ceux qui ne sont pas baptisés sont condamnés. C’est aussi vouloir nous faire penser que celui qui croit ne demanderait pas le baptême ! Il y a quelque chose d’incohérent. Jésus ne dit rien sur celui qui croit et ne demande pas le baptême. Le « bon » larron, crucifié en même temps que Jésus a cru mais n’a pas été baptisé. Il a pourtant été sauvé.
Le baptême, c’est pour le reste de la vie et non pour la mort. C’est une occasion de rencontrer Jésus pour faire augmenter sa foi. Après la mort, le baptême ne peut plus aider à grandir dans la foi. Mais ceux qui acceptent l’amour de Dieu, même sans l’avoir rencontré, peuvent être sauvés. Pour bénéficier du salut après la mort, il suffit seulement d’accepter de vivre une éternité dans l’amour de Dieu mais tout le monde n’est pas prêt à l’accepter. Dieu pardonne tous nos péchés mais sommes nous capable de pardonner à ceux qui nous ont fait du mal ? Sommes nous capable de demander pardon à ceux à qui nous avons fait du mal ? Le baptême nous permet de nous préparer au salut. Ce n’est pas un geste magique. Vous pouvez bénéficier des grâces données par l’Esprit-Saint, mais celui-ci ne vous forcera jamais la main. Vous êtes libre.

« d’après vos dires je serai possédé » Vous nous donnez des signes, en particulier lorsque vous avez une attitude entièrement négative. Vous pouvez préférer la psychanalyse, mais la prière de délivrance est gratuite. L’efficacité de cette prière n’est réelle que si vous vous tournez ensuite vers Jésus.

Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer, et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve inoccupée, balayée et bien rangée. Alors il s’en va, il prend avec lui sept autres esprits, encore plus mauvais que lui ; ils y entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. Voilà ce qui arrivera à cette génération mauvaise. » (Matthieu 12 43-45)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès