• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gérard Dahan Gérard Dahan 22 octobre 01:57

@ l’auteur.

Je vois que vos commentateurs sont pour l’essentiel des aficionados.
et vous êtes un bon toutou qui ne connait pas vraiment l’économie.
Comme Donald Trump d’ailleurs qui ne connait ni l’économie, ni la géographie, ni son histoire. La seule chose qu’il sache, c’est établir des relations de forces.

Quelques perles en vrac dès le début de l’article :

Il sera réélu parce que « le peuple l’aime [1] 
Et comme justification vous mettez un chant en pleine campagne électorale ?
Vous vous foutez du monde, quand on sait à quel point ces réunions sont marketées...

Il n’est pas aimé, il est riche... (enfin, c’est son père qui a fait fortune) et dans les états ruraux du centre des Etats-Unis, on rêve qu’il va donner du travail à tout le monde. Il y est partiellement arrivé avec la fracturation du gaz de schiste, mais ensuite il a reçu une pandémie sur la tête et aujourd’hui c’est douloureux. Avec plus de 220.000 morts, record du monde toutes catégories, les gouverneurs ont du se battre avec lui pour pouvoir lutter contre la pandémie et aujourd’hui tout le monde s’en souvient.
D’ailleurs sont irresponsabilité a failli lui coûter la vie...


« Il est aimé comme une »rock star« peut être aimée. Il remplit les tarmacs [3] partout où il atterrit avec son Air Force 1Voyez ces nombreuses foules, partout, partout [4].
 »
En fait vous êtes vraiment une groupie... et pour prendre des exemples de foules, vous prenez
1. un jour avant l’élection 2016. en pleine campagne électorale... Il est sur qu’aujourd’hui les foules sont moins nombreuses...
2. Une foules réduite à l’état de groupe minable, sur l’image d’ Ocala en Floride, un état déterminant. Si ce petit groupe est l’ensemble des personnes que son staff à pu réunir, (puisque c’est son rôle en campagne électorale) il y a de quoi vraiment s’inquiéter pour lui.

Plus sérieusement s’il a effectivement peut-être des chances d’être élu
c’est parce qu’il a verrouillé les institutions américaines,

qu’il prévoit déjà de perdre en affirmant qu’il ne respectera pas le résultat des élections. ( Un président qui dit ça, on a jamais vu ça ! ),

qu’il fait tout ce qu’il peut pour ne pas accepter les votes par correspondance qui, il le sait, lui seront largement défavorables.
Et enfin qu’il sait qu’en contestant le résultat des élections, c’est la cour suprème qui tranchera. Et il contrôle actuellement le vote de la cour suprême.

Alors effectivement en jouant le blocage des élections et des institutions américaines, ce qu’il risque de se passer, il peut gagner les élections. Je ne crois pas qu’il en ressorte grandi...

Mais il faut voir un peu plus loin que les élections Charbonneau. Dans quel état va t-il laisser les USA et les institutions américaines ?

Etudiez donc ce sondage réalisé auprès de 13 273 personnes dans 13 pays du monde à l’été 2020 : 
Selon un nouveau rapport du Pew Research Center, la réputation des États-Unis parmi bon nombre de leurs alliés et partenaires clés s’est encore détériorée :
Seulement 41 % des personnes interrogées au Royaume-Uni ont une opinion favorable des États-Unis. C’est le pourcentage le plus faible jamais enregistré.
En France, seulement 31 % ont une opinion positive, plus mauvais score,
les Allemands : 26 % ont une opinion favorable...
Donald Trump restera dans l’histoire comme le pire des présidents...

Trump me fait penser à Mme de Pompadour qui affirmait dit-on « après moi, le déluge » et c’est en effet ce qui risque d’arrivers aux Etats-Unis.
Après Donald, le déluge...

Mais je vous laisse continuer de rêver de votre Doudou,
rendez-vous en novembre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès