• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jean Keim Jean Keim 24 octobre 2020 17:52

@Claudec

L’équilibre matériel est alors entre le désir d’un bien être légitime qui passe par un minimum de confort et la capacité d’accepter ce minimum (qui est une conception élastique) et ainsi ne pas courir sans cesse après le « toujours plus » que la société moderne fait naître et entretien ; de même le désir d’une amélioration de notre avenir spirituel est dans le même mouvement.

Notre part immatérielle est totalement incompatible avec le savoir quand son obtention est un objectif en soi, la vérité ne saurait être enfermée dans une ultime connaissance qui n’aurait aucun sens, chaque part dans notre condition humaine est indissociable de l’autre, les deux se meuvent en même temps, chacune influence l’autre, est sain celui qui connaît l’équilibre, et au-delà je ne sais pas, il est probable que cette question n’a pas de sens, c’est comme tenter d’imaginer ce qu’il y a après la mort, nos mémoires ne contiennent que du connu, la mort est l’inconnue, autant fermer les yeux et tenter de visualiser une couleur inconnue, rien ne vient, dans les b.d. de science-fiction les e.t. on toujours un air de déjà vu, même avec des antennes et des pseudopodes.

Certains veulent un troisième élément qui fasse le lien entre le corps et l’esprit, ce qui en qq. sorte distinguerait la matière (apparemment) inerte de la matière animée, cela ne me gêne pas et les trinaires trinitaires seront contents, donc peut-être sommes-nous corps, âme et esprit, sans oublier le temps sans lequel il n’y aurait pas la pensée qui, quand elle reste à sa place, est un outil merveilleux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès