• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Bernard Dugué Bernard Dugué 31 octobre 2020 12:03

@Bernard Dugué

3) La source virale RaTG13 est bien celle qui est la plus proche du SARS-CoV-2 (voir la table S dans le supplément fourni par les auteurs). Elle a été récupérée dans des excréments de chauve-souris et présente également des homologies avec le SARS de 2003. C’est pour cette raison qu’elle est apparue sur les radars chinois. En revanche, les deux souches de 2015 et 2017 sont assez éloignées sur SARS de 2019. La provenance du virus de 2013 n’apparaît pas dans la bibliographie fournie dans le papier de Srinivasan. Elle apparaît cependant dans quelques publications récentes. Sinon, remonter à la source est assez facile en utilisant les mots clés adéquats. C’est ce que j’ai fait et je suis tombé sur un papier signé Ge et al. publié dans Nature en 2013 et signalant cette fameuse souche dont la propriété remarquée est de posséder une protéine Spike qui se lie sur le récepteur ACE2, le même que le SARS de 2003 et celui de 2019. D’ailleurs, les Spike du coronavirus de 2013 et celui de 2019 sont quasiment identiques (avec les 4 inserts dans Spike). Il reste une chose que j’ignore, c’est si le type viral est bien le MN996532. En revanche, si vous regardez le laboratoire qui a étudié cette souche, vous constaterez qu’il est basé à Wuhan. Cette souche a certainement été conservée par les virologues de Wuhan.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès